Aller au contenu

Spécial # Vaccination contre la Grippe

    Lancement de la campagne 2022-2023 de vaccination contre la grippe saisonnière

    Comme chaque année, le Ministère de la santé et de la prévention lance la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière avec une première phase réservée aux personnes éligibles. Le grand public sera également invité à se faire vacciner à partir du 16 novembre 2022.

    La grippe n’a pas disparu. La vaccination reste efficace en complément des gestes barrières. La grippe est responsable de 9 000 décès par an en moyenne en France. L’objectif de couverture vaccinale fixé par l’OMS est de 75 % de la population. Les personnes fragiles ainsi que les soignants sont invités à se faire vacciner contre la grippe ainsi que la covid-19. Une recrudescence des virus grippaux pourrait être observée cet hiver.

    Une campagne de vaccination primordiale

    On estime que la vaccination contre la grippe sauve 2 000 personnes par an en France et pourrait en sauver 1 000 de plus avec une couverture à 75 %. Les personnes de plus de 65 ans sont concernées, mais aussi les personnes porteuses de maladies chroniques, les femmes enceintes, les personnes atteintes d’obésité… En 2021-2022, la grippe a occasionné 1 million de consultations en médecine de ville, 57 000 passages aux urgences et 7 000 hospitalisations. La couverture vaccinale était de 52.6 % en moyenne et de 34.3 % chez les personnes plus jeunes ayant des maladies chroniques. La vaccination est réservée aux personnes fragiles jusqu’au 15 novembre 2022.

    74 % des Français pensent qu’il est important de se faire vacciner chaque année. 57 % pensent que le vaccin ne présente pas de risque pour la santé. Les plus de 65 ans se sentent plus concernés que les plus jeunes. La couverture des femmes enceintes est passée de 16 % en 2019-2020 à 12 % en 2020-2021 puis 8 % en 2021-2022. L’asthme est l’une des maladies sous-jacentes les plus fréquentes chez les personnes hospitalisées pour grippe. Le diabète multiplie par 4 le risque d’être admis aux urgences avec une grippe. Le risque d’infarctus est 6 à 10 fois plus élevé la semaine suivant la contraction de la grippe chez les personnes ayant une maladie cardiovasculaire.

    Recensement d’actions prometteuses sur les obstacles à la vaccination pour un projet européen – Santé publique France

    Santé publique France lance un appel au mouvement mutualiste pour faire connaître, d’ici le 11 novembre, des actions de terrain mises en place pour contourner les obstacles à la vaccination non liés à l’hésitation vaccinale. Les actions retenues seront inscrites sur la plateforme européenne des actions prometteuses.

    Santé publique France lance un appel à contribution au Mouvement mutualiste autour d’un projet européen sur les obstacles à la vaccination. L’idée est de repérer des actions de terrain françaises mises en place pour les contourner. Les meilleures actions seront déployées et évaluées dans des pays ou régions volontaires et inscrites sur la plateforme européenne des actions prometteuses. Vous trouverez tous les détails dans la lettre du Dr Bonmarin ci-dessous :

    « Bonjour à tous,

    Un projet européen sur les obstacles à la vaccination, non liés à l’hésitation vaccinale, vient de démarrer pour 3 ans.

    Il s’agit de repérer des actions de terrain mises en place pour contourner ces obstacles « physiques » (obstacles administratifs, pénurie de vaccins, accès aux vaccinateurs, manque de personnels, manque de structure d’accueil …). Une sélection sera faite des meilleures actions qui seront ensuite déployées et évaluées dans des pays ou régions volontaires et inscrites également sur la plateforme européenne des actions prometteuses.

    Je fais donc appel à vous pour aider à identifier les actions françaises qui ont permis de contourner ces obstacles.

    Le projet s’accompagne également d’enquêtes auprès des professionnels de santé et de la population sur leurs perceptions de ces obstacles sur un échantillon européen avec représentation nationale. Cette enquête sera menée en 2023 par Kantar.

    Voilà plus en détail le déroulement de la partie du projet qui nous concerne.

    Un appel à action prometteuse vient d’être lancé et se termine le 11 novembre. Tous les pays participants (dont la France) doivent soumettre ces actions. Un dossier est à déposer sur un portail européen avec un questionnaire de 16 questions (voir le guide joint et le questionnaire traduit en français) et un document plus détaillé décrivant l’action.

    Sont concernées toutes les actions permettant de contourner ces obstacles physiques. Elles peuvent concerner tous les vaccins, vaccin contre la Covid-19 compris. Elle peut être nationale, régionale ou locale, être terminée ou pas, être évaluée ou pas.

    Les dossiers seront ensuite examinés en regard des « critères de bonnes pratiques » (voir mail et lien ci-dessous). Si l’action est classée comme prometteuse, le « propriétaire » sera invité à la présenter à des représentants européens au cours d’une visite de terrain. Les meilleures d’entre elles pourront être mises en place et évaluées dans des pays ou région volontaires, en collaboration avec le « propriétaire ». Les actions prometteuses seront disponibles sur le portail européen des « Best practices ». Seuls les coûts pour la dernière phase (mise en place d’action et évaluation dans des pays volontaires) seront pris en charge.

    Il faut un compte pour déposer les actions. Je propose donc de les centraliser et de me charger de les saisir sur la plateforme. Les Cellules régionales et moi-même pourront vous aider si besoin à remplir le questionnaire en français ci-joint.

    Cet appel d’offre est une bonne opportunité de partager des actions qui pourraient être utiles en France ou dans d’autres pays. Les informations demandées sont probablement très communes à celles recueillies lors des dépôts de dossier quand une demande de financement ou un appel à projet est faite. J’espère ainsi que l’effort pour remplir le questionnaire ne sera pas trop conséquent.

    Merci par avance de votre contribution.

    Dr Isabelle BONMARIN

    Responsable de l’unité prévention des risques infections et environnementaux – Direction Prévention et promotion de la santé Santé publique France »

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    ELECTIONS 2024 – Devenez Administrateur de So’Lyon Mutuelle

    Vous pouvez faire acte de candidature jusqu’au 19 avril 2024.

    Pour plus d’informations : rendez-vous sur notre article en cliquant ici !