Aller au contenu

Journée Nationale du don d’organes – 22 juin 2024

    Journée Nationale du don d'organes

    Sensibilisation et engagement pour sauver des vies

    La Journée Nationale du Don d’Organes est une initiative essentielle visant à sensibiliser le public à l’importance vitale du don d’organes. Cet événement, célébré chaque année, joue un rôle crucial dans la promotion du don d’organes, une action qui peut littéralement sauver la vie de milliers de personnes nécessitant une transplantation pour survivre. Les activités organisées par les hôpitaux et les organisations de santé durant cette journée spéciale contribuent à accroître la sensibilisation et à encourager plus de personnes à envisager le don d’organes.

    Les types de don d’organes

    Le don d’organes peut être effectué de deux manières principales : post-mortem et du vivant.

    Don d’organes post-mortem

    Le don d’organes post-mortem intervient lorsqu’une personne décède et que ses organes sont prélevés pour être transplantés chez des patients en attente. Les organes pouvant être prélevés après le décès incluent :

    • Le cœur
    • Les poumons
    • Le foie
    • Les reins
    • Le pancréas
    • Les intestins

    Ce type de don est crucial car il offre une seconde chance de vivre à de nombreux patients souffrant de défaillances organiques terminales.

    Don d’organes du vivant

    Le don d’organe du vivant survient lorsqu’une personne donne un organe pendant sa vie pour une transplantation. Les organes pouvant être donnés de cette manière comprennent :

    • Un rein
    • Une partie du foie
    • Des poumons
    • Des intestins
    • Des cellules souches

    Ce type de don est généralement réalisé entre membres de la famille ou amis proches, après des tests de compatibilité rigoureux pour s’assurer que l’organe du donneur est adapté au receveur. C’est un geste altruiste qui peut considérablement améliorer la qualité de vie des patients en attente.

    Le principe du consentement présumé en France

    En France, le principe du consentement présumé est adopté, ce qui signifie que chaque individu est considéré comme donneur potentiel d’organes et de tissus à moins d’avoir explicitement exprimé son refus de donner de son vivant. Ce cadre légal simplifie le processus de don d’organes, mais il est crucial que les individus soient informés de leurs droits et des démarches pour exprimer leur volonté.

    Comment exprimer son refus

    Pour s’opposer au prélèvement d’organes après le décès, il est possible de :

    • S’inscrire sur le registre national des refus
    • Exprimer son refus par écrit et le confier à un proche
    • Exprimer verbalement son refus à ses proches

    Ces mesures garantissent le respect des souhaits de chacun en matière de don d’organes et permettent aux proches de connaître la volonté du défunt.

    Sensibilisation et éducation

    La sensibilisation au don d’organes passe par l’éducation et l’information. Durant la Journée Nationale du Don d’Organes, diverses activités et campagnes sont organisées pour informer le public sur l’importance du don d’organes et les étapes pour devenir donneur. Ces initiatives incluent :

    • Conférences et séminaires : Des experts en transplantation et des professionnels de la santé partagent des informations essentielles et répondent aux questions du public.
    • Stands d’information : Présents dans les hôpitaux, les centres communautaires et les lieux publics pour distribuer des brochures et fournir des conseils personnalisés.
    • Témoignages de receveurs et de donneurs : Partager des histoires personnelles pour illustrer l’impact du don d’organes et inspirer d’autres à devenir donneurs.
    • Campagnes sur les réseaux sociaux : Utiliser les plateformes numériques pour atteindre un public plus large et encourager les discussions sur le don d’organes.

    L’impact du don d’organes

    Le don d’organes a un impact profond sur la vie des receveurs. Pour de nombreux patients, une transplantation est la seule option de survie. En France, des milliers de patients sont en attente d’une greffe, et chaque don compte. Une seule personne peut sauver jusqu’à huit vies grâce au don de ses organes et améliorer la qualité de vie de nombreuses autres grâce au don de tissus.

    Comment devenir donneur

    Devenir donneur d’organes est une décision personnelle et altruiste. Pour ceux qui souhaitent devenir donneurs, il est important de :

    • Faire part de votre décision à vos proches : Ils seront les premiers informés en cas de décès.
    • Porter une carte de donneur : Disponible auprès des associations de don d’organes et de tissus.
    • S’inscrire sur le registre national des donneurs : Pour officialiser votre volonté de donner.

    Conclusion

    La Journée Nationale du Don d’Organes est une occasion de sensibiliser à l’importance du don d’organes et de célébrer les vies sauvées grâce à ce geste généreux. En informant et en éduquant le public, nous pouvons encourager plus de personnes à envisager de devenir donneurs et ainsi sauver des vies. Chaque don compte, et ensemble, nous pouvons faire une différence significative dans la vie de ceux qui en ont le plus besoin.

    Sources : Agence de la Biomédecine, Ministère des Solidarités et de la Santé

    🚀 Voyagez dans notre onglet prévention et découvrez les actions réalisées par SLM

    Suite aux élections en cours, la commission F.A.S du 8 juillet est reportée à une date ultérieure 

    Merci de votre compréhension

    L’équipe SLM – So’Lyon Mutuelle vous souhaite une agréable journée