J'accepte Logo solyon mutuelle étape 2 étape 3 silouette femme logo zen logo form logo tonus logo peps
Découvrez nos offres !
Vous avez une question ?

Consulter notre FAQ ou
Contactez-nous !

Comment améliorer votre alimentation ?


Le 18 juillet 2019

Accueil / Nos actualités / Comment améliorer votre alimentation ?

Suite à une étude sur les enfants, les femmes enceintes et allaitantes et les seniors, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) alerte sur les quantités de sucres excessives ingérées et incite à les réduire.

Pour son étude, l’Anses a fait appel à des experts afin de pouvoir mieux analyser les quantités de sucres consommées par les français en fonction de leurs repères nutritifs respectifs.

Ainsi, pour les nourrissons, elle indique qu’il faut rapidement introduire des aliments variés solides (entre 4 et 6 mois), puis insérer des produits laitiers, des œufs et des arachides afin de les sensibiliser aux allergènes majeurs. En effet, c’est à cette période et jusqu’à 18 mois qu’ils acceptent le plus de nouveaux aliments.

Pour les enfants (de 4 à 17 ans), ce sont les boissons sucrées ainsi que les gâteaux, biscuits et pâtisseries consommés lors du goûter qui sont pointés du doigt. Ils sont trop riches en sucre et n’apportent que peu nutritionnellement. Les autorités conseillent de les remplacer par des fruits frais ou à coque ainsi que par des produits laitiers sans sucres ajoutés. Aussi, l’Anses mentionne des insuffisances en calcium et fer (important pour la croissance) et encourage donc à consommer des produits laitiers, de la viande, du poisson, des œufs ainsi que des légumineuses.

Concernant les femmes enceintes et allaitantes, des carences en fer, iode, vitamine B9, A et C sont évoquées. Elles sont liées à leurs besoins énergétiques et nutritionnels qui évoluent. Pour y remédier, l’Anses encourage à consommer des produits laitiers, fruits, légumes et poissons. C’est d’autant plus important que ces insuffisances sont potentiellement porteuses de risques pour le fœtus.

Enfin, pour les personnes âgées, la pratique du sport est encouragée afin de prévenir des effets physiopathologiques du vieillissement. Cela aura aussi pour effet de contrebalancer la diminution des besoins énergétiques. Si augmenter la pratique d’une activité physique n’est pas envisageable, il faudra alors réduire l’alimentation, à l’exception des fruits, légumes, poissons et féculents complets.

Vous souhaitez commencer une activité sportive ? So’Lyon Mutuelle prend en charge vos frais d’inscription à un club de sport ou de loisirs jusqu’à 70€, selon la garantie santé souscrite. Faites votre devis en ligne : https://www.solyon-mutuelle.fr/devisenligne/

 

Source : www.anses.fr

Information